10 800 euros en Chine, la berline hybride rechargeable avec laquelle BYD veut détruire le moteur à combustion.

Seulement 10 800 euros en Chine, la berline hybride rechargeable avec laquelle BYD veut détruire le moteur à combustion

Depuis qu’elle a décidé d’arrêter la production de voitures à moteur à combustion, la croissance de BYD ne s’est jamais démentie. Mais malgré cela, la marque chinoise ne s’est pas reposée sur ses lauriers et ne cesse de lancer et de renouveler ses propositions pour les rendre de plus en plus compétitives. Le meilleur exemple est le Qin Plus DM-i, qui vient de recevoir une nouvelle génération qui menace d’éteindre à l’avance les voitures conventionnelles.

La BYD Destroyer 05 est une berline joliment dessinée qui présente des éléments tels qu’une carrosserie de 4,78 mètres de long.

Comme l’extérieur, l’intérieur ne donne pas l’impression d’une voiture bon marché, avec un écran central de 12,8 pouces, qui peut être orienté selon les goûts du conducteur, des rétroviseurs électriques chauffants, un système de climatisation automatique, des prises d’air pour les sièges arrière, ainsi que le système d’intelligence artificielle DiLink de BYD, qui fournit une connectivité capable d’accéder à des mises à jour à distance.

BYD présente son premier véhicule hybride rechargeable en Europe sous la carrosserie d’un SUV anti-Tesla

Sur le plan mécanique, Destroyer 05 comme d’habitude, aura une version hybride rechargeable, mais aussi une version électrique.

Dans le premier cas, nous trouvons un groupe motopropulseur composé d’un moteur à essence de 1,5 litre de 81 kW (108 ch) qui alimente un système électrique avec des moteurs de 132 kW et 145 kW, selon la version, et un couple maximal de 316 Nm et 325 Nm respectivement.

La batterie de la version de base est de 8,32 kWh et 55 km d’autonomie électrique, et la seconde de 18,32 kWh et 120 km d’autonomie électrique homologuée.
10 800 euros en Chine, la berline hybride rechargeable avec laquelle BYD veut détruire le moteur à combustion.

La version électrique dispose d’un moteur électrique de 100 kW (136 ch) et de batteries LFP de 48 kWh à 57,6 kWh, avec une autonomie de 420 km à 510 km CLTC.

Mais c’est sans doute avec ses prix que BYD a fait sensation. La version hybride rechargeable est proposée à partir de 77 800 yuans, soit 10 829 euros, tandis que la version à plus grande autonomie est proposée à partir de 128 800 yuans, soit 16 610 euros.

10 800 euros en Chine, la berline hybride rechargeable avec laquelle BYD veut détruire le moteur à combustion.

La version 100 % électrique est proposée à partir de 109 800 yuans (14 156 euros) et 139 800 yuans (18 024 euros) pour la version la plus longue,

Ces prix peuvent être comparés à l’un des modèles les plus populaires sur le marché chinois, la Toyota Corolla hybride, une voiture hybride non rechargeable, dont le prix de départ est de 166 700 yuans, soit plus du double du prix de la BYD Destroyer la moins chère, et même 30 % plus cher que la version à plus grande autonomie.

Le géant chinois de l’automobile BAIC débarque en Europe

Un outil puissant qui permettra à BYD de commercialiser un modèle visant à attirer un public jeune et urbain à la recherche d’une proposition électrifiée, avec de l’espace intérieur, mais à un prix aussi compétitif que possible.

Alain

Alain rédacteur en chef , né en 1964 dans une petite ville pittoresque du sud de la France, a toujours été fasciné par le rugissement des moteurs et l'éclat des carrosseries. Dès son plus jeune âge, il passait des heures à feuilleter les magazines automobiles de son père, rêvant des voitures qu'il conduirait un jour. Après avoir obtenu son baccalauréat, Alain a décidé de poursuivre sa passion pour l'automobile en étudiant le journalisme, avec l'espoir de combiner ses deux amours : l'écriture et les voitures.

Voir tous les articles de Alain →