On sait déjà à quoi ressemblera la première voiture électrique issue du mariage entre XPeng et Volkswagen

On sait déjà à quoi ressemblera la première voiture électrique issue du mariage entre XPeng et Volkswagen

Volkswagen intensifie ses efforts pour dynamiser sa gamme de véhicules électriques, en s’engageant sur plusieurs fronts pour renforcer sa présence sur le marché mondial. Malgré les défis, l’entreprise allemande est déterminée à lancer 30 nouveaux modèles électriques d’ici la fin de la décennie. Pour atteindre cet objectif ambitieux, Volkswagen ne travaille pas en solitaire. Un partenariat stratégique a été noué avec XPeng, un acteur prometteur de l’industrie automobile chinoise, spécialisé dans la technologie électrique. Le fruit de cette collaboration sera un SUV, marquant le début tangible de leur alliance.

L’association avec XPeng, une entreprise à la pointe de l’innovation électrique, souligne l’urgence pour Volkswagen de s’adapter à un marché en rapide évolution. L’investissement de plus de 700 millions d’euros pour une participation de 4,99 % dans XPeng témoigne de la profondeur de cet engagement. Ce partenariat est un pas en avant vers la concrétisation de projets communs, avec le lancement prévu de deux modèles entièrement électriques d’ici 2026.

Le premier SUV issu de cette collaboration utilisera la plateforme Edward de XPeng, conçue spécifiquement pour les véhicules électriques de grande taille. Cette plateforme flexible, avec un empattement modulable entre 2,8 et 3,1 mètres, positionne le futur SUV dans les segments D ou E, avec une inclinaison vers le premier.

Dans le cadre de ce projet ambitieux, Volkswagen aspire à accélérer le développement et la production en réduisant les délais de 30 %. Cette initiative est motivée par la volonté de Volkswagen de regagner sa position de leader sur le marché chinois, récemment usurpée par BYD. Le design, le nom et les spécificités techniques du SUV restent à définir, laissant place à la spéculation sur son positionnement sous une nouvelle marque ou l’adoption des logos Volkswagen ou XPeng.

Volkswagen n’est pas seul dans sa quête d’expansion électrique en Chine. Audi, sa marque sœur, s’est associée au Groupe SAIC pour booster sa gamme électrique, tandis que le groupe Stellantis a investi massivement dans Leapmotor. Ces mouvements stratégiques soulignent une tendance croissante parmi les constructeurs automobiles mondiaux à investir dans le marché électrique chinois, reconnaissant son rôle central dans l’avenir de la mobilité électrique.

Julien Caron

Spécialiste sports mécaniques et compétitions - Julien vit au rythme des circuits et des chronos. Tombé dans la passion des courses automobiles enfant, il a fait de sa passion son métier. De la Formule 1 au rallye, il suit les compétitions avec ferveur, offrant aux lecteurs des reportages palpitants et des analyses pointues sur les performances et les stratégies des équipes.

Voir tous les articles de Julien Caron →