Le SUV hybride rival de Kia et Renault est toujours moins cher et dispose d'un coffre de 600 litres

Le Hyundai Tucson : Un équilibre parfait entre puissance, espace et prix qui séduit les conducteurs du monde entier

Ce n’est pas un hasard si cette voiture a été la plus vendue de sa catégorie sur le continent il y a quelques années. Dans un segment aussi compétitif que celui des SUV du segment C, ce modèle a réussi à trouver un équilibre entre puissance, coffre et prix final, ce qui en a fait le choix d’un bon nombre de conducteurs en France, en Europe et dans le monde.

Le Hyundai Tucson offre beaucoup de ce qui le rend attrayant pour les utilisateurs et est disponible en version diesel ou essence, avec l’option de micro-hybridation, ainsi que des systèmes de propulsion hybrides, avec la technologie HEV ou PHEV.

Il s’agit d’un SUV qui mesure 4,5 mètres de long, 1,87 mètre de large et 1,65 mètre de haut, mesures qu’il a conservées dans le restylage de la quatrième génération annoncé au début de l’année. Cela signifie que le coffre, dans tous les cas, est de 620 litres dans les versions hybrides pures et de 560 litres dans la version hybride rechargeable.

Malgré l’ajustement du prix, le Tucson reste moins cher que ses concurrents Kia et Renault.
Le Tucson, malgré l’ajustement des prix, reste moins cher que ses rivaux Kia et Renault.

Avec cette capacité de chargement arrière, il bat des concurrents directs comme le Renault Austral, qui affiche 450 litres, ou même son frère du groupe, le Kia Sportage, qui affiche au mieux 590 litres en configuration HEV, tandis que l’hybride rechargeable n’affiche plus que 540 litres.

Le Hyundai Tucson PHEV doit être associé à une transmission intégrale, tandis que le Tucson hybride non rechargeable est disponible en version 4 roues motrices ou 4×2.

Étant donné que les mises à jour de la nouvelle étape commerciale n’impliquent pas de changements au niveau mécanique, mais seulement une charge technologique et des changements esthétiques, nous parlons d’un Tucson HEV de 230 ch, avec une batterie électrique de 1,5 kWh, ou d’un Tucson hybride rechargeable de 265 ch.

Ce dernier atteint jusqu’à 62 kilomètres d’autonomie en mode 100 % électrique grâce à la batterie de 13,8 kWh. La consommation, dans ce cas, est de 1,4 litre aux 100 kilomètres en cycle combiné homologué WLTP.

Le dernier Tuscon est un restylage de la quatrième génération.

Pour l’hybride pur, la consommation mixte dans le meilleur des cas est annoncée à 5,6 litres aux 100 kilomètres. Ce chiffre est supérieur à celui de la Renault Austral, qui affiche une consommation record de 4,5 litres aux 100 kilomètres.

Si l’on examine les prix indiqués sur le configurateur de Hyundai, on constate que le Tucson PHEV est proposé à 47 400 euros.

Dans le cas du Hyundai Tucson hybride pur, le coût d’accès est de 35 950 euros, également avec la campagne promotionnelle du mois déjà escomptée. Ce coût est donc inférieur aux 38 000 euros que coûte un Kia Sportage HEV, mais aussi aux 45 800 euros demandés pour la Renault Austral E-Tech, qui est la moins puissante et qui a le plus petit coffre à bagages des trois.

Mais il s’agit aussi d’un Tucson vendu comme hybride rechargeable avec quatre roues motrices, ce qui est beaucoup moins cher que la technologie HEV. Pour opter pour le Sportage hybride rechargeable, il faut débourser au moins 45 490 euros..

Une alternative moins chère, cependant, est le Ford Kuga, dont les unités en stock et avant le restylage, peuvent être achetées à partir de 31 099 euros avec la technologie HEV, et à partir de 38 950 euros pour la variante PHEV.

Antoine Petit

Rédacteur, actualité automobile - Avec un œil critique et une plume affûtée, Antoine décrypte l'actualité automobile au quotidien. De l'économie de l'auto aux mouvements écologiques, il analyse les tendances et les enjeux du secteur avec une perspective globale. Son expertise fait de lui la voix de référence pour comprendre les dynamiques qui façonnent le monde automobile.

Voir tous les articles de Antoine Petit →