La Jetta se prépare à un grand retour en 2025 avec un design impressionnant

La Jetta se prépare à un grand retour en 2025 avec un design impressionnant

Vous souvenez-vous de la Volkswagen Jetta ? Il s’agissait d’une berline à quatre portes, placée sous la Passat, qui nous a accompagnés pendant de nombreuses années… bien qu’avec des noms différents, elle n’a pas créé un sentiment d’enracinement comme l’ont fait la Passat elle-même et, bien sûr, la Golf. Son histoire est parallèle à celle de la Golf : elle a fait ses débuts en 1979, bien que la première version n’ait jamais été vendue en France. La seconde, basée sur la Golf MK2, a été commercialisée en 1984. En 1992, Volkswagen a décidé de changer le nom Jetta en Vento pour le marché européen.

Ce nom n’a pas réussi à s’imposer et, pour la quatrième année modèle, en 1999, le nom a été changé en Bora. Ce n’est qu’à partir du cinquième millésime, en 2005, que le nom Jetta a été repris presque partout dans le monde. Mais à cette époque, le boom des SUV a commencé et les berlines ont commencé à chuter, et bien qu’elle soit restée avec nous pendant quelques années de plus (jusqu’en 2017, maintenant dans sa sixième génération), sa présence a été plutôt testimoniale. À titre de curiosité, une Jetta a été commercialisée en 2013 avec un moteur hybride conventionnel (non rechargeable) de 170 ch, destiné à l’origine au marché nord-américain.
Volkswagen Jetta 2025 Ces dernières années, les choses ont beaucoup changé dans le segment ; en effet, en 2023, nous avons assisté à la disparition de la carrosserie berline de la Passat, dont la neuvième génération n’est plus proposée qu’avec la carrosserie break Variant dans le monde entier. Dans le cas de notre marché, cet espace reste vide, mais dans le cas du marché américain, la Jetta doit prendre cette place d’un grand poids commercial.

La nouvelle Jetta 2025 sera plus grande

L’un des premiers aspects frappants de ce nouveau modèle est sa longueur, car, du moins en apparence, elle est nettement plus longue que la Jetta actuelle. D’après les images prises lors des essais hivernaux, la Jetta 2025 pourrait approcher les 4,90 mètres de la Passat Variant, ce qui serait logique pour le marché chinois, qui aime les longues carrosseries.

Cela présenterait également des avantages du point de vue de la réduction des coûts de fabrication, car la Jetta pourrait reposer sur la même base que la Passat, qui est également utilisée dans les Skoda Superb et Superb Combi. L’actuelle Jetta vendue aux États-Unis mesure 4,74 mètres de long, 1,80 mètre de large et 1,46 mètre de haut, avec un empattement de 2,69 mètres. Dans le cas de la Passat, cet empattement est de 2,84 mètres.

En ce qui concerne les moteurs, la gamme nord-américaine de la Jetta comprend une “vieille connaissance”, l’EA211 evo2, le 1,5 TSI également utilisé dans la Passat et la Superb (parmi beaucoup d’autres). Curieusement, il est proposé avec une boîte de vitesses manuelle ou automatique à huit rapports, et non avec la boîte DSG à sept rapports que nous connaissons ici. En revanche, contrairement à sa sœur, il n’y a pas de trace de moteurs diesel TDI (il y en a eu par le passé).
Volkswagen Jetta 2025

La Jetta GLI, qui est l’équivalent de la Golf GTI, mérite un chapitre à part ; en effet, ce modèle sportif est animé par le bloc EA888 gen3 qui, pour l’occasion, développe 231 ch. Comme le 1.5 TSI, il est disponible avec une boîte de vitesses manuelle ou automatique, cette dernière étant la DSG à sept rapports déjà mentionnée.

Il est presque certain que cette dernière version n’apparaîtra pas dans la gamme de la Jetta de prochaine génération, même si le moteur 2.0 TSI pourrait rester dans une ou deux variantes pour tenir compagnie au 1.5 TSI. Et à moins que la Jetta ne revienne en Europe (certaines rumeurs le suggèrent), un retour du TDI est plus qu’improbable. Nous aurons des nouvelles avant la fin de l’année.

Julien Caron

Spécialiste sports mécaniques et compétitions - Julien vit au rythme des circuits et des chronos. Tombé dans la passion des courses automobiles enfant, il a fait de sa passion son métier. De la Formule 1 au rallye, il suit les compétitions avec ferveur, offrant aux lecteurs des reportages palpitants et des analyses pointues sur les performances et les stratégies des équipes.

Voir tous les articles de Julien Caron →