-

Des voitures électriques bon marché ? BMW continue de miser sur ses modèles haut de gamme pour rester la première marque d’Europe

BMW prévoit de continuer à augmenter ses ventes de voitures électriques en 2024, malgré le ralentissement de la demande.

Alors que certaines marques commencent à ressentir le poids du ralentissement de la demande mondiale pour les voitures électriques, d’autres comme Mercedes ralentissent leurs plans d’électrification, et d’autres encore comme Fisker rencontrent des difficultés économiques, chez BMW, la situation est bien différente.

La marque bavaroise continue de grimper dans les classements de ventes, en attendant l’arrivée de la Neue Klasse l’année prochaine : en Europe, par exemple, elle était le quatrième constructeur ayant vendu le plus de voitures électriques en 2022 ; un an plus tard, elle était troisième, seulement dépassée par Tesla et Volkswagen. Et maintenant, en 2024, BMW se trouve en deuxième position, avec 8 % du marché des véhicules électriques sur le Vieux Continent.

Le frein observé dans la croissance des ventes dans l’industrie des véhicules électriques pousse de nombreux fabricants à viser clairement l’avenir : proposer dans leurs gammes des véhicules électriques économiques, avec des prix de départ inférieurs à 25 000 et même moins de 20 000 euros.

Voici l'état du marché des véhicules électriques en Europe depuis le début de l'année. Source : EU-EVs.
Voici l’état du marché des véhicules électriques en Europe depuis le début de l’année. Source : EU-EVs.

BMW joue dans une autre ligue, avec une orientation clairement Premium pour ses modèles. Et pour le moment, cela réussit bien aux Allemands : les dernières déclarations du directeur général du Groupe BMW, Oliver Zipse, révèlent l’optimisme pour 2024, et indiquent que l’on s’attend à augmenter encore sa part de marché cette année, avec un portefeuille de 15 modèles 100 % électriques incluant toutes ses marques.

« Cette année, nous voyons une légère croissance du volume dans les principales régions d’Amérique du Nord, de Chine et d’Europe. Nous sommes assez optimistes, en particulier en ce qui concerne les véhicules entièrement électriques dans le segment premium supérieur », a commenté Zipse, faisant référence à des modèles comme le BMW i7 ou le Rolls-Royce Spectre, qui donneront un bon coup de pouce pour que le géant bavarois augmente ses bénéfices cette année.

Pour le moment, BMW a réussi à porter sa part de véhicules électriques à 15 % de ses livraisons totales, tandis que la marge de bénéfices avant impôts et intérêts est conforme à son objectif à long terme. Ses prévisions de ventes pour cette année sont légèrement supérieures à celles de 2023, tandis que des rivaux directs dans le segment premium comme Mercedes s’attendent à une stagnation et Audi réduit le lancement de nouveaux modèles électriques.

BMW continue de devancer ses principaux rivaux européens dans le domaine des voitures électriques. Source : Bloomberg : Bloomberg.
BMW continue de devancer ses principaux rivaux européens dans le domaine des voitures électriques. Source : Bloomberg : Bloomberg.

Le graphique de Bloomberg (ci-dessus) reflète l’incroyable évolution de BMW au cours des trois dernières années, surtout face à ses rivaux allemands Premium. Déjà en 2022, ceux de Munich avaient dépassé Mercedes et Audi, mais 2023 a été l’année de la consécration.

Et tout cela, avec un facteur important à prendre en compte : BMW continue d’accumuler d’importants frais sous forme d’investissements pour préparer sa nouvelle plateforme Neue Klasse, qui arrivera en 2025 et avec laquelle elle prévoit de réduire les coûts de moitié et d’augmenter l’autonomie électrique de ses voitures de 30 %. On s’attend à ce que ce pic de dépenses en capital et en R&D atteigne son maximum cette année.

Ce sera à la fin de 2025 que le premier de la nouvelle saga électrique, l’iX3, arrivera, suivi de nouveaux SUV et berlines dans tous les segments. Justement cette semaine, BMW a présenté le Vision Neue Klasse X, le prototype qui annonce le nouveau SUV électrique imminent avec lequel les Allemands veulent continuer à faire histoire.

Maxime Lefèvre
Maxime Lefèvre
Journaliste essais et innovations - Passionné par la mécanique des sensations fortes depuis son plus jeune âge, Maxime a toujours eu un penchant pour les moteurs rugissants et les technologies de pointe. Expert en véhicules électriques et hybrides, il parcourt les routes à la recherche de la prochaine révolution automobile. Entre essais de performance et découvertes technologiques, il guide les lecteurs à travers l'avenir de la mobilité.

Partager cet article

Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici