Le nouveau moteur qui va révolutionner la Formule E : cette batterie électrique est la clé de tout

Le nouveau moteur qui va révolutionner la Formule E : cette batterie électrique est la clé de tout

L’électrification du parc automobile ne se manifeste pas seulement sur les routes américaines, mais aussi sur les grands circuits de course du monde entier. En ce sens, nous venons d’apprendre l’existence d’une batterie électrique qui supprime l’état semi-solide, remise en question pour ses implications dans le domaine de la durabilité. Elle est tellement à la pointe du progrès que même la Formule E la réclame.

La batterie électrique à l’état semi-solide va disparaître : une longue liste d’obstacles

Les batteries à l’état solide ont suscité beaucoup d’intérêt et de battage médiatique ces dernières années en tant que percée potentielle pour les véhicules électriques. Contrairement aux batteries lithium-ion, les batteries à l’état solide utilisent un électrolyte solide au lieu d’un liquide ou d’un gel. Elles sont donc plus sûres, plus stables et potentiellement beaucoup plus denses en énergie.

Nissan travaille depuis plus de 10 ans à la mise au point de batteries à électrolyte solide. L’objectif est de disposer d’une batterie à l’état solide prête pour l’automobile d’ici à 2028. Récemment, Nissan a annoncé une étape importante avec la construction d’une ligne de production pilote pour les batteries à l’état solide au Japon.

Cela permet d’avancer dans le temps et de prévoir la commercialisation d’une voiture équipée de la prochaine génération de batteries à l’état solide dès 2025. Nissan poursuit activement ses activités de recherche et de développement pour faire des batteries à électrolyte solide une réalité pour les véhicules électriques.

Nouvelle batterie électrique à électrolyte solide : jusqu’à 1 000 cycles et une puissance sans précédent

Nissan développe des batteries à électrolyte solide pour les véhicules électriques. Ces batteries de nouvelle génération utilisent des électrolytes solides au lieu des électrolytes liquides ou gélifiés utilisés dans les batteries lithium-ion. Les électrolytes solides améliorent la densité énergétique, la puissance, la sécurité et la durée de vie.

Les prototypes de batteries à électrolyte solide de Nissan ont une densité énergétique plus de deux fois supérieure à celle des batteries lithium-ion actuelles – environ 850 Wh/L contre 350 Wh/L environ. Cela signifie qu’elles peuvent stocker plus de deux fois plus d’énergie pour le même volume.

La densité de puissance est également améliorée à 1 400 W/kg pour la capacité de charge. Nissan vise un temps de charge de 15 minutes pour atteindre une capacité de 80 %. En ce qui concerne la durée de vie, Nissan vise à maintenir plus de 90 % de la capacité initiale de la batterie après 1 000 cycles de charge/décharge. Il s’agit là d’une amélioration considérable par rapport aux batteries actuelles des véhicules électriques.

La ligne de production pilote dévoilée : ce que les constructeurs automobiles vont faire

Nissan a récemment dévoilé sa nouvelle ligne pilote de production de batteries à l’état solide au Japon. Cette ligne prototype permettra à l’entreprise d’affiner et de mettre à l’échelle sa technologie ASSB avant la production de masse. L’entreprise s’est associée à d’autres grands constructeurs automobiles tels que Renault et Mitsubishi pour développer et produire conjointement ces batteries.

En 2018, Nissan, Renault et Mitsubishi ont formé une alliance pour codévelopper des batteries à l’état solide pour les véhicules électriques. Les trois constructeurs automobiles mettent en commun leurs ressources et leur expertise pour accélérer l’innovation dans la technologie des batteries pour véhicules électriques, comme nous l’avons vu.

La ligne pilote est capable de produire des cellules de batteries à l’état solide à raison de quelques centaines d’unités par mois afin de valider leurs performances et leur fiabilité. Bien que modeste par rapport aux usines de batteries à grand volume, elle représente une étape importante pour le développement de batteries avancées.

Nissan prévoit d’exploiter les enseignements tirés de la ligne pilote pour concevoir des ASSB pour les véhicules électriques qui arriveront en 2028. L’objectif est de disposer d’une conception de batterie à l’état solide commercialement viable lorsque l’entreprise lancera de nouveaux modèles de véhicules électriques dans plusieurs années.

Grâce à cette ligne pilote, Nissan est en passe de devenir l’un des premiers constructeurs automobiles capables de produire en masse des batteries à l’état solide. Cette avance pourrait donner aux véhicules électriques de Nissan une longueur d’avance sur leurs rivaux qui utilisent encore des batteries lithium-ion conventionnelles.

Comme vous pouvez le constater, cette batterie électrique a tout pour mettre fin aux batteries semi-solides et ouvrir la voie à une nouvelle génération prédite depuis des années. En réalité, avant que de grandes marques comme Tesla et BYD ne s’y intéressent, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Nous avons vu le diamant, les nanobatteries et même les batteries à l’état liquide, mais il reste encore beaucoup de recherches à faire dans ce domaine.

Antoine Petit

Rédacteur, actualité automobile - Avec un œil critique et une plume affûtée, Antoine décrypte l'actualité automobile au quotidien. De l'économie de l'auto aux mouvements écologiques, il analyse les tendances et les enjeux du secteur avec une perspective globale. Son expertise fait de lui la voix de référence pour comprendre les dynamiques qui façonnent le monde automobile.

Voir tous les articles de Antoine Petit →