De nouvelles images montrent la voiture roulant dans la neige avec une peinture de camouflage.

Premier aperçu de l’Alpine A290 EV: la compacte électrique qui réinvente le sport automobile

À l’approche de sa présentation officielle en juin, l’Alpine A290 EV, la nouvelle compacte électrique sportive du constructeur automobile français, fait déjà parler d’elle grâce à la publication de nouvelles images d’essai. Ces clichés montrent la voiture en action, habillée d’une peinture de camouflage et testée dans des conditions hivernales, offrant un avant-goût de ce qui promet d’être une révolution dans le segment des véhicules électriques sportifs. Basée sur la plateforme de la Renault 5, l’Alpine A290 EV se distingue par son design inspiré du rallye, ses performances optimisées et une technologie avancée qui vise à séduire les amateurs de conduite sportive.

Il s’agit d’une voiture 100% électrique, basée sur la Renault 5, qui sera également dévoilée cette année. Avec tout ce qui a été officiellement annoncé, nous savons déjà qu’il n’y aura pas de composants de course comme ceux montrés sur le prototype Alpine A290 Beta.

Le lancement officiel aura lieu en juin.
Le lancement officiel aura lieu en juin.

Cela signifie qu’il faut oublier le châssis de course homologué par la FIA et les deux moteurs montés sur l’essieu avant. Ce qui sera mis en vente ne sera pas une voiture de circuit, mais elle aura des accents de course, en particulier dans le design et les aspirations à une mise au point sportive.

La plate-forme sur laquelle repose cette Alpine est la CMF-BEV, construite en interne et également présente sur la Renault 5. Parmi les avantages de cette architecture, on peut citer la possibilité de répartir le pack de batteries plus bas que la norme, ce qui améliore le centre de gravité de la voiture et, par conséquent, son comportement routier.

D’autres détails remarquables sont la suspension indépendante multibras sur l’essieu arrière et une technologie qui simule électroniquement le fonctionnement d’un différentiel mécanique de type torsen, dans le but de convaincre ceux qui recherchent un comportement sportif dans tous les sens du terme.

Un simulateur électronique de différentiel torsen sera disponible.
Un simulateur électronique de différentiel sera disponible.

En outre, elle utilise les mêmes freins à étrier à quatre pistons que l’Alpine A110, mais avec les modifications nécessaires pour fonctionner de manière optimale avec le système de régénération d’énergie du groupe motopropulseur électrique.

La carrosserie, désormais peinte en camouflage, mesure 3,99 mètres de long et 1,82 mètre de large, avec un empattement de 2,53 mètres. Son design est un clin d’œil au monde des rallyes d’antan, comme le système d’éclairage “X” que l’on peut voir à côté des feux principaux.

Il y a également un détail dans les sorties d’échappement arrière, qui ont une intention sportive et qui, naturellement, ne sont pas fonctionnelles pour une voiture électrique.

L’intérieur a également un penchant pour la course, bien que nous sachions pour l’instant qu’il y aura de la place pour quatre personnes et qu’une poignée de boutons physiques seront conservés.

Le volant multifonction, par exemple, permettra d’accéder directement au mode de conduite OV, qui offre un surcroît de puissance pendant 10 secondes, dans le plus pur style KERS de la Formule 1. Il est également possible de choisir entre les modes RCH (recharge) et Drive (utilisation normale). En outre, il sera possible de choisir de conduire avec la technologie “one-pedal”, c’est-à-dire avec une seule pédale.

A son arrivée en juin, elle sera animée par un moteur électrique de 220 ch, hérité de la Renault Mégane E-Tech, avec une batterie de 52 kWh pour parcourir jusqu’à 383 kilomètres en cycle mixte WLTP et un poids total sur la balance d’environ 1 500 kilos.

Afin de pouvoir rivaliser avec la CUPRA Born ou l’Abarth 500e, l’Alpine A290 EV devrait être proposée à un prix avoisinant les 46 800 euros, mais cela ne sera connu que lorsque le constructeur l’officialisera.

Antoine Petit

Rédacteur, actualité automobile - Avec un œil critique et une plume affûtée, Antoine décrypte l'actualité automobile au quotidien. De l'économie de l'auto aux mouvements écologiques, il analyse les tendances et les enjeux du secteur avec une perspective globale. Son expertise fait de lui la voix de référence pour comprendre les dynamiques qui façonnent le monde automobile.

Voir tous les articles de Antoine Petit →