Les marques chinoises démontrent la sécurité de leurs voitures électriques avec des tests inhabituels

Il est indéniable que, jusqu’à il y a quelques années, les Chinois n’avaient pas grand-chose à apporter à l’industrie automobile. Leurs voitures, pour la plupart des copies bon marché de produits européens, n’étaient pas en mesure de rivaliser avec les marques européennes.

Cependant, cette époque est révolue. Pourtant, de nombreux sceptiques estiment encore que les voitures chinoises sont moins sûres que les voitures américaines ou européennes. Rien n’est plus faux. C’est ce que Chery veut prouver avec un test qui rappelle beaucoup ceux réalisés par Volvo il y a quelques décennies.

L’Europe, le Japon et les États-Unis disposent de protocoles très stricts pour mesurer la sécurité des voitures, avec des procédures telles que l’Euro NCAP qui testent chaque voiture en termes de résistance aux chocs.

Le système d’homologation chinois a été mis à jour ces dernières années, même si beaucoup doutent encore de sa qualité. Il n’est pas surprenant que les marques cherchent indépendamment à attirer l’attention sur la sécurité de leurs voitures par des exercices inhabituels qui n’ont rien à voir avec les programmes officiels.

Chery Exeed Exlantix ET drop from 32 meters

Une chute de 10 étages avec des résultats surprenants

Volvo réalise ce type de test depuis de nombreuses années. Les Suédois, bastions de la sécurité automobile, y accordent une grande importance, comme le montre la technologie incorporée dans le nouveau Volvo EX90.

Pour obtenir le même succès, Chery, le sixième constructeur automobile chinois, a tenté de reproduire un des tests les plus exigeants : lancer une voiture d’une certaine hauteur. Alors que Volvo utilisait cette pratique pour démontrer la résistance du toit en cas de retournement, les Chinois ont été plus agressifs.

Le modèle utilisé pour cette démonstration est une Exeed Exlantix ET, un grand SUV de 4,95 mètres de long et 3 mètres d’empattement, équipé d’une batterie CALT offrant 400 kilomètres d’autonomie avec seulement 10 minutes de charge. Son prix ? Entre 25 600 et 42 400 euros.

Les Chinois veulent prouver que leurs voitures sont aussi sûres que celles de n’importe quelle autre marque

Revenons au test. Chery a voulu surpasser Volvo et, au lieu de laisser tomber la voiture d’une hauteur de 30 mètres, ils ont allongé la distance à 32 mètres. L’impact a déformé la voiture, mais l’habitacle est resté intact. Il s’agit d’une chute d’une hauteur de 10 étages. Seule la porte du conducteur semble disloquée, tandis que les portes arrière restent intactes. Les résultats montrent clairement que la sécurité des voitures électriques chinoises, du moins pour cette Exeed, est bonne.

Alain

Alain rédacteur en chef , né en 1964 dans une petite ville pittoresque du sud de la France, a toujours été fasciné par le rugissement des moteurs et l'éclat des carrosseries. Dès son plus jeune âge, il passait des heures à feuilleter les magazines automobiles de son père, rêvant des voitures qu'il conduirait un jour. Après avoir obtenu son baccalauréat, Alain a décidé de poursuivre sa passion pour l'automobile en étudiant le journalisme, avec l'espoir de combiner ses deux amours : l'écriture et les voitures.

Voir tous les articles de Alain →