L’échange de batteries est-il aujourd’hui une vraie solution pour les voitures électriques ?

Batteries interchangeables. L’idée a beaucoup de sens car elle offre une bonne solution à l’un des problèmes de la voiture électrique, le temps de recharge. Grâce au système d’échange de batteries, une batterie entièrement chargée est obtenue en moins de cinq minutes. Cependant, ce système n’a pas été si facile à développer ou du moins si rentable. Jusqu’à présent. Certaines marques chinoises misent sur ce système. Comme nous l’avons vu ces jours-ci, Stellantis travaille avec le premier fournisseur mondial de ce type de technologie, Ample, pour l’intégrer dans ses modèles. L’échange de batteries est-il une véritable solution aujourd’hui ?

Pour les fabricants chinois comme Nio, c’est une réalité. Il a déployé plus de 2 200 stations en Chine et dans six autres pays, dont l’Europe, où il en a plus de 30. Selon la marque, ses stations de troisième génération peuvent effectuer plus de 400 échanges par jour. La marque a signé des accords avec la marque Volvo, Polestar et Lynk&CO.

Si nous parlons du contexte européen, beaucoup se souviendront de l’expérience de l’Alliance Renault Nissan avec Better Place à la fin de la première décennie de ce siècle, lorsqu’elle a commencé à travailler sur le projet QuickDrop. L’idée était que les propriétaires de Fluence ZE puissent échanger la batterie de leur véhicule dans les stations Fluence ZE en moins de cinq minutes. Le projet n’a pas abouti, en grande partie parce qu’il était lié à un modèle aussi particulier que la Fluence. D’autres marques, comme Tesla, ont également tenté l’expérience, mais ont abandonné l’idée pour le moment.

 

Stellantis met en place l’échange de batteries, la solution en 5 minutes pour les véhicules électriques

Est-ce la solution définitive ?

L’alliance entre Stellantis et Ample s’inscrit dans la stratégie du consortium franco-italien d’explorer toutes les voies de la mobilité électrique et représenterait une alternative de plus à offrir à l’utilisateur. Sans exclure la recharge traditionnelle. L’idée est de parvenir à un système qui prenne le même temps que le ravitaillement en carburant d’un véhicule à essence.

Et qu’est-ce qui pourrait faire de ce temps le temps définitif ? Ample est pratiquement le premier acteur mondial de l’échange de batteries. Elle dispose actuellement de 12 centres aux États-Unis et de 4 à Madrid, où elle effectuera les premiers tests avec une flotte de 100 Fiat 500e dans le cadre du service d’autopartage Free2move de Stellantis. En outre, la solution Modular Battery Swapping d’Ample offre un système modulaire qui permet de remplacer la batterie d’origine du constructeur en moins de cinq minutes, sans que les constructeurs aient à revoir la conception de leurs plates-formes ou de leurs véhicules. Ample affirme que son système résout les problèmes antérieurs de compatibilité des batteries.

Cependant, il faut emballer ces batteries, les diviser en modules afin de pouvoir remplacer la batterie d’une petite voiture ou d’un grand SUV. Mais il faudrait que les batteries soient plus standardisées pour que ce système ait plus de portée. Le groupe Stellantis est une bonne référence car il dispose d’une large gamme de tailles et de configurations de véhicules électriques.

En termes de rentabilité, le modèle d’entreprise prévoit que les acheteurs individuels paient un abonnement à la batterie. Cela leur permettrait de bénéficier des batteries les plus récentes et les plus efficaces pendant toute la durée du contrat. Cela permettrait également de réduire le prix final du véhicule, un système de location de batteries déjà mis en œuvre par Renault avec la Zoé.

Mais ce n’est pas seulement pour les particuliers, c’est aussi un avantage pour les flottes. Cette solution permet de réduire le temps d’immobilisation des véhicules électriques, ainsi que les impacts financiers qui en découlent

Sophie Laurent

Journaliste lifestyle et culture automobile - Sophie explore l'automobile au-delà de la technique, dans ce qu'elle a de plus culturel et lifestyle. Amoureuse des belles carrosseries et des histoires qu'elles racontent, elle voyage à travers expositions, rencontres et événements pour dénicher les pépites de l'univers auto. De la voiture classique aux tendances actuelles, elle partage avec élégance et curiosité les récits qui lient l'homme à sa monture mécanique.

Voir tous les articles de Sophie Laurent →