Le forum "liberté de la mobilité" de Stellantis soulève des questions cruciales sur l'avenir des transports

Le forum “liberté de la mobilité” de Stellantis soulève des questions cruciales sur l’avenir des transports

La dernière édition du forum “Liberté de la Mobilité”, initiée par Stellantis, a offert une plateforme de discussion ouverte sur les défis futurs de la mobilité mondiale. Carlos Tavares, PDG de Stellantis, a partagé ses réflexions lors de cet événement, abordant la question complexe de la mobilité durable pour une population mondiale croissante.

La viabilité des voitures électriques en question

Carlos Tavares a exprimé des réserves quant à l’adoption universelle des véhicules électriques, soulignant les limitations actuelles, notamment dans les régions moins développées. “Il est essentiel de s’éloigner d’une approche uniforme. Les véhicules électriques, bien qu’efficaces dans certaines sociétés, ne constituent pas une solution universelle”, a-t-il déclaré. Cette position est renforcée par les observations de Roberto Schaeffer, professeur à l’université fédérale de Rio de Janeiro, qui a noté que près de 800 millions de personnes manquent d’accès à l’électricité, rendant les véhicules électriques peu pratiques dans de nombreuses régions du monde.

Les biocarburants comme alternative potentielle

Schaeffer a suggéré que les biocarburants pourraient représenter une meilleure solution pour les pays du Sud, où l’accès à l’électricité reste un défi. “La mobilité électrique ne sera pas la solution dans les prochaines décennies. Il est crucial de considérer la diversité des situations de mobilité à travers le monde”, a-t-il ajouté.

Innovations nécessaires dans la technologie des batteries

Tavares a également souligné le besoin urgent d’innovations dans la technologie des batteries pour les véhicules électriques. Il a appelé à une avancée significative dans la chimie des batteries pour réduire leur poids et améliorer la densité énergétique, afin de rendre les véhicules électriques plus écologiques et efficaces. “Il est impératif de diminuer de moitié le poids des batteries et d’optimiser l’utilisation des matières premières”, a-t-il expliqué.

L’Hydrogène : Une solution encore hors de portée

Quant à l’hydrogène, Tavares reste sceptique quant à sa viabilité à court terme pour la mobilité de masse, principalement en raison de son coût élevé. “Bien que l’hydrogène puisse être envisagé pour les flottes d’entreprises, il reste inaccessible pour le grand public à l’heure actuelle”, a-t-il conclu.

Le forum “Liberté de la Mobilité” a mis en lumière les défis complexes auxquels le monde doit faire face pour développer des solutions de mobilité durables et accessibles. Alors que l’industrie automobile continue d’explorer des alternatives aux combustibles fossiles, il est clair qu’une approche diversifiée et adaptée aux réalités régionales sera nécessaire pour répondre aux besoins de mobilité de la population mondiale.

Maxime Lefèvre

Journaliste essais et innovations - Passionné par la mécanique des sensations fortes depuis son plus jeune âge, Maxime a toujours eu un penchant pour les moteurs rugissants et les technologies de pointe. Expert en véhicules électriques et hybrides, il parcourt les routes à la recherche de la prochaine révolution automobile. Entre essais de performance et découvertes technologiques, il guide les lecteurs à travers l'avenir de la mobilité.

Voir tous les articles de Maxime Lefèvre →